3.8 C
New York
samedi, février 24, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Nomination de Didier Six à la tête du syli national: « Ce n’est pas le problème de coaching, plutôt d’effectif », déclare Mamadouba Bangoura

Vendredi,  13 septembre, la fédération guinéenne de football a trouvé le successeur du Belge,  Paul Put. Ce choix porté sur le technicien français Didier Six,  ne peut rester sans commentaire dans le monde du football guinéen. A cette occasion, nous avons rencontré un amoureux du cuir-rond, Mamadouba Bangoura,  président du conseil de quartier de Lambanyi, qui n’a pas hésité de donner son point de vue sur ce changement d’entraîneur.

Cette nomination du nouvel sélectionneur, n’est pas une priorité de notre interlocuteur. Quant à lui, il faut un effectif de qualité que de procéder à chaque avènement d’un nouveau sélectionneur. La preuve à en croire, la CAN Égypte 2019,  est une illustration parfaite du niveau de nos joueurs.

« Ce n’est pas le problème du coaching qui me préoccupe au sein du syli national, mais plutôt c’est l’effectif. On a vu Paul Put ici, accusé de corruption au sein du syli et ce Paul Put avant qu’il ne soit en Guinée, avait fait qualifier le Burkina Faso en finale de la CAN 2013. Donc, l’entraîneur s’il trouve un bon effectif,  il peut bien faire. Bien qu’il y’a eu assez de chose, le Belge a réussi quand même faire qualifier l’équipe à la CAN. Il faut la détermination et l’engagement des joueurs,  y compris un staff technique de qualité », indique Mamadouba Bangoura,  président du conseil de quartier de Lambanyi.

En parlant toujours de ce nouveau technicien, aucun jugement n’est possible pour l’instant. Certes,  il a un niveau sur le continent et qu’il peut être meilleur ailleurs et devenir mauvais chez nous. L’effectif doit être plus solide en termes d’engagement et de détermination pour qu’il soit à la hauteur, dit-on.

« On a eu beaucoup d’entraîneur qui ont assez d’expériences sur le continent africain. Avec ce nouvel sélectionneur, on ne peut rien dire pour le moment. Pour le moment,  on ne peut pas le juger, puisque ce qui a réussi ailleurs, peut être le contraire chez nous. Je dis et j’insiste, il nous faut un bon effectif, avec un engagement patriotique. On a vu nos joueurs à la CAN,  c’était décevant et après,  c’est le coach qui paye les frais. Lui aussi il a de l’expérience,  et si les joueurs ne sont pas prêts,  je crois il sera mal parti également », ajoute à nouveau.

Avec une note de 9/10 lors de l’audition devant la commission mixte, le nouveau patron du Syli national a comme objectif, la qualification de la Guinée à la CAN 2021 et le mondial 2022 au Qatar.

Mohamed Diakité, pour fatala-infos.net !

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,500AbonnésS'abonner

Derniers articles