27.7 C
New York
vendredi, juin 14, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

PlanetGOLD : l’expert du PNUE échange avec les acteurs impliqués dans le projet 

En séjour en Guinée, l’expert du programme des nations unies pour l’environnement principal bailleur du projet PlanetGOLD a échangé ce vendredi, 24 mai 2024 avec des acteurs sociaux impliqués dans la mise en œuvre du projet. Cette rencontre d’échange a regroupé des représentants des départements sectoriels et des ONG avait pour objectif d’échanger sur le niveau d’exécution du projet sur le terrain. Selon Ibrahima Sory Sylla, Coordinateur national du projet planetGOLD en Guinée, cette session extraordinaire était une occasion de faire la revue des activités en vue de planifier les activités pour 2024.

 

<Aujourd’hui nous sommes réunis ici à la venue de l’expert qui est le manager général du projet au compte de PNUE suite à sa mission de supervision étatique au compte du projet planetGOLD. La rencontre d’aujourd’hui porte sur la revue des activités et la planification des activités à venir pour 2024. Nous avions fait le bilan de 2023 comme activités réalisées nous allons proposer au comité de pilotage, les activités que nous voulons faire en 2024 et les dépenses y afférents. Une fois que c’est validé, cela nous permettera de continuer nos activités sur le terrain. En termes du bilan, l’année dernière on a fait l’engagement des parties prenantes parce qu’au début c’était un peu difficile pour le projet. Nous avons reçu ici l’engagement des parties prenantes à mettre tous autour de la table pour mieux cerner ici le projet et accompagner le projet dans sa mise en oeuvre. Du coup nous avons fait des missions de cadrage pour voir de façon expérimentale où est-ce qu’on peut implanter le projet. Nous avons engagé les autorités locales à poursuivre ou à accompagner nos différentes activités à venir>, souligne le coordonnateur du projet

 

Pour sa part, Inaki Rodriguez, l’expert en charge du suivi du projet PlanetGOLD au programme des nations unies pour l’environnement s’est réjoui du niveau de mise en œuvre du projet. Il a ajouté que son institution est satisfaite des travail abattu par les parties prenantes.

 

<Mon impression, c’est positif, l’espérance que j’ai apprise après la première année de ce projet est vraiment positive. L’organisation des nations unies pour l’environnement est satisfaite avec les progrès obtenus. C’est vrai que le démarrage du projet est très compliqué il faut toujours une grande équipe et les ressources… Mais maintenant ce qu’on peut partager est que le projet est prêt pour démarrer les activités sur le terrain dans les différentes régions minières où on trouve les orpailleurs. Ils sont prêts à démarrer leur soutien aux activités, leurs impacts sur le terrain. Nous remercions les différentes parties prenantes mais aussi souligner le soutien de notre organisation a la matérialisation de ce projet. Donc on a un grand défi mais on a été équipé pour relever ce défi>, a-t-il exprimé avant d’ajouter que ce projet permettra à la Guinée de formaliser le secteur de l’orpaillage.

 

<C’est un projet qui est un soutien technique financière de la Guinée et surtout un soutien pour le secteur de l’orpaillage. Ça veut dire la formalisation du secteur de l’orpaillage en Guinée, le soutien financier, l’introduction de la technologie dans les activités d’orpaillage et aussi la gestion des connaissances et la communication. L’objectif final du projet c’est la réduction de l’utilisation du mercure et la réduction de ses effets négatifs sur la santé humaine. Ce projet est vraiment important pour la Guinée parce que le secteur de l’orpaillage est un secteur très important dans l’économie du pays. Donc avec le soutien de PNUE et aussi ses partenaires en Guinée on peut rendre le secteur de l’orpaillage très propre, qui participe à l’économie formelle qui soutient la croissance économique du pays et en même temps réduire l’impact négatif au niveau de la santé humaine>, souligne Inaki Rodriguez

 

Par ailleurs, le representant de l’UNOG Karifa Condé et point focal à la convention « Minamata a exprimé toute sa satisfaction par rapport à ce projet.

 

<Je prends la parole au nom du président de l’UNOG El hadj Tidiane Koita pour exprimer notre satisfaction au projet planetGOLD. Si vous remarquez très bien, planetGOLD est venu pour aider les orpailleurs parce que s’il y a quelqu’un qui utilise le mercure nous, les orpailleurs nous sommes les premiers. Donc pour mettre fin à ça, il faut les projets comme ça pour passer les informations dans toutes les zones minières, pour sensibiliser les orpailleurs par rapport aux dangers qu’ils en cours dans l’utilisation de ces produits chimiques. Donc c’est vraiment un projet que nous apprécions très bien. Actuellement nous avons un projet de mise en place des plateformes qui vont regrouper les orpailleurs. Ces plateformes sont sur 5 sites, deux sites à Siguiri, un site Mandiana, un à Kouroussa et un à Dinguiraye, pourquoi ces sites là c’est pour pouvoir regrouper les orpailleurs en groupement d’intérêt économique, pour avoir un contrôle sur eux, pour avoir aussi la traçabilité de l’or qui sera produit sur ces plateformes là>, a-t-il exprimé

 

Il faut souligner que le projetDOLD visé à réduire la qualité du mercure dans les activités d’orpaillage en Guinée.

 

Facinet Camara

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,800AbonnésS'abonner

Derniers articles