11.6 C
New York
mardi, avril 16, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Aboubacar Mandela Camara : Un Modèle d’Engagement pour la Jeunesse Africaine  

Dans le cadre de sa mission visant à promouvoir l’éducation et l’épanouissement des jeunes filles en Afrique, la Présidente de la Fondation Assetou Pour l’Epanouissement de la Jeune fille (AEJF) du Burkina Faso, Mme Justine Nana, est en visite en Guinée. Accompagnée de sa secrétaire particulière, elle a eu l’honneur de rencontrer ce jeudi à Conakry, le conseiller chargé de la législation scolaire du ministère de l’enseignement préuniversitaire et de l’alphabétisation, Aboubacar Mandela Camara, pour témoigner de son appréciation et de son soutien remarquable en faveur de l’éducation de la jeune fille.

Cette rencontre a été l’occasion pour Mme Justine Nana de saluer le travail exemplaire accompli par Aboubacar Mandela Camara dans le cadre de la promotion de la scolarisation, du maintien et de la réussite des jeunes filles en Guinée. Son dévouement sans faille et ses initiatives novatrices ont permis de sensibiliser la société guinéenne aux enjeux cruciaux liés à l’éducation des filles, tout en luttant activement contre les violences basées sur le genre en milieu scolaire.

Mme Justine Nana a exprimé sa profonde gratitude envers Aboubacar Mandela Camara pour son leadership éclairé et son engagement inébranlable en faveur de l’autonomisation des jeunes filles à travers l’éducation. Elle a souligné l’importance de soutenir et d’encourager les efforts des leaders visionnaires comme lui, qui œuvrent sans relâche pour créer un environnement éducatif inclusif et sécurisé pour toutes les filles en Guinée.

De son côté, Aboubacar Mandela Camara a chaleureusement accueilli la délégation de la Fondation AEJF et a exprimé sa gratitude pour cette marque de reconnaissance. Il a réaffirmé son engagement indéfectible à poursuivre ses actions en faveur de l’éducation des jeunes filles et s’est engagé à renforcer la collaboration entre son ministère et les organisations de la société civile telles que la Fondation AEJF.

Cette rencontre témoigne de l’importance cruciale de la collaboration entre les gouvernements, la société civile et les organisations internationales pour faire progresser l’éducation des filles en Guinée et en Afrique. En unissant leurs forces et en partageant leurs expertises, ils peuvent œuvrer ensemble pour créer un avenir meilleur et plus équitable pour toutes les jeunes filles, où l’éducation est un droit fondamental et une clé essentielle pour leur épanouissement personnel et leur contribution au développement de leur communauté et de leur pays.

Mohamed Lamine Touré, secrétaire général du Réseau des Journalistes pour l’Education Guinéenne.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,600AbonnésS'abonner

Derniers articles