4.4 C
New York
samedi, mars 2, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Crise à la Feguifoot : La lettre de Bouba Sampil tue le concensus ! (Le citoyen)

Après deux journées sans suite au congrès électif du Comex de la fédération guinéenne de football, suite à la sortie du représentant de la FIFA en Guinée Gelson Fernandez, le ministre des sports Lansana Béa Diallo, est aussi rentré dans la danse pour une sortie de crise le jeudi passé à Conakry, une action sensible voire suicidaire pour la Guinée.

 

Dans la journée du jeudi 30 novembre, dernière journée du comité de Normalisation en Guinée, le ministre et ses cadres ont entamé un processus de regroupement des acteurs en course pour la Feguifoot à travers un concensus pour élire un bureau exécutif de la fédération, mais ce n’était que de vieux souvenirs et un projet irréel qui explosa comme une bombe suite a la reaction de la tête de liste du collectif pour le football Aboubacar Dinah Sampil. Après que le ministre Béa ai demandé l’annulation des trois autres candidatures comme l’avait été imposé en 2021, à Aboubacar Touré (ancien secrétaire général de l’ASK), seul challenger face à Antonio Souaré et pour ne plus retomber dans les mêmes erreurs que son homme fort, qui d’ailleurs était bien parti à l’epoque pour présider la Feguifoot, « Bouba » Sampil, aurait présenté une lettre menaçante au ministre des sports…

 » Ce que Monsieur le ministre veut faire, il n’a qu’à le faire et quant à moi je m’adresserai à qui de droit » une sortie qui a totalement freiné cette idée « de consensus » par ailleurs suicidaire pour le football guinéen.

Après l’échec de cette tentative de forcing, le G47 éliminé de la course de la Feguifoot, avait d’ailleurs commencé à d’attribuer le nombre de places dans le COMEX. Une situation considéré par certains observateurs comme une violation flagrante des textes et du code d’éthique de la FIFA… Toute chose qui, conduirait le pays dans le gouffre avec une sanction et une suspension certaines des compétitions de football prochaines.

Aussi, la commission électorale de la fédération guinéenne de football dans son discours de clôture, avait annoncé que les élections du COMEX etait reporté sine die, ce qui est différente de l’annulation.

En toile de fond, le premier ministre chef du gouvernement Dr Bernard Gomou, tenterait à son tour dans la journée du samedi 02 Décembre, de tenter une initiative de désarmorcement de ces positions divergentes et inquiétante pour le sport roi et ses millions de sympathisants en Guinée.

La sortie de Bouba Sampil évite le hold-up du ministère et du G47 qui voulaient surtout imposer le président de l’AS Mineurs de Sangaredi Louis Camara, à la présidence de l’instance suprême du football guinéen, avec « lapprobation » de certaines listes conditionnées ou intimidées selon la position. La ménace est-elle loin ? Les heures qui suivent nous le demontreront.

A quoi jouent les ministres ???

Après 90 jours ce sont de nouvelles élections et là, se trouve le vrai risque. Mais cela on en a cure chez nous.

On est à la merci de ceux là qui, depuis des décennies manipulent l’opinion, les acteurs et même les medias. Pour tout, pour rien ou pour si peu.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Non.

Dans ce jeu, il ya tous les ingrédients pour l’ immixion, la manipulation avec une forte dose d’intimidation à la saveur et d’ingérence …

Chez nous les guinéens il n’y aura ni sang ni sueur ni bas ni long.

Il y aura plutot chez nous en Guinee, sanction et pas de ballon.

Le Citoyen.

 

 

 

 

 

 

 

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,600AbonnésS'abonner

Derniers articles