24.4 C
New York
mercredi, mai 29, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Fin de mandature du conseil communal de 2018 : le désormais ex-maire de la commune urbaine de Boffa, entre satisfaction et regret (discours )

Populations de Boffa ;
Autorités de Boffa ;
Chers frères et sœurs de Boffa.
Nous voici au terme de notre mandature à la tête de la Mairie de Boffa.

En effet, le 04 Février 2018 vous avez donné vos suffrages à la Liste Indépendante ‘’MOUVEMENT BOFFA FE’’, dirigée par votre frère et fils Maitre Saidouba Kissing CAMARA, à l’occasion des Elections Communales de notre pays. Cette liste avait remporté avec la majorité absolue au niveau des 21 Quartiers et Districts de la circonscription électorale de la Commune Urbaine de Boffa, devant les grands partis politiques. Une 1ère dans notre pays.

Ensuite, Les 22 Conseillers élus ont aussi porté leur confiance à Me Saïdouba Kissing CAMARA, le 06 octobre 2018, pour diriger l’Exécutif Communal (Le Maire).

Votre élu a mesuré la portée de cette double confiance placée en lui.
C’est pourquoi, il n’a rien ménagé pour mériter cette immense responsabilité combien noble, mais aussi redoutable.

C’est le moment de vous remercier très sincèrement au nom de mes 22 Collègues Conseillers, au nom du personnel de l’Administration Communale, au nom de tous les Collaborateurs et partenaires, de votre confiance et engagement citoyen.

Malheureusement au cours de notre mandature, nous avons perdu le 1er Vice-Maire M. Fodé Laye CONTE, les Conseillers : Mr Aboubacar Balaké Diallo et M. Amadou Sarah BAH ; aussi, nous avons perdu notre Receveur Communal M. Thierno Hamidou DIALLO, ainsi que certains Présidents des Conseils de Quartiers dont celui de Bolondé I : M. Alkhaly CAMARA, de Bolondé II, M. Souleymane KEITA, de Almamya I : M. Amadou Bobody CAMARA, de Kossinssing M. Ousmane TOURE, de Sonfia : M. Fodé SYLLA, sans oublier notre chère Présidente, Déléguée Communale des Femmes Madame Sow M’Mahawa CAMARA. Paix à leurs âmes.

Ils se sont engagés pour servir dignement notre Commune. Que le Tout Puissant Allah, leur accorde son paradis Firdaws. Amen !
En plus de ces cas de décès, nous avons connu certaines difficultés majeures durant notre mandature :

Après les élections du 04 Février 2018, nous avons perdu hui (08) mois avant notre installation effective le 06 Octobre 2018 ;
L’année 2020 a connu la présence de la maladie Covid-19 avec les restrictions fermes de confinement, qui nous ont empêché de fonctionner correctement.

Mais aussi, elle a été une année des consultations politiques dans notre pays pour le referendum constitutionnel et pour l’élection présidentielle.
L’année 2021 a été une année de changement de régime en Guinée. Les nouvelles autorités du pays ont ordonné le gèle total de tous les comptes bancaires des Communes et elles n’ont accordé aucune subvention de fonctionnement ou d’investissement aux Collectivités Locales jusqu’à maintenant.

De 2022 à 2024, nous avons connu des troubles sociaux dans notre commune provoqués et entretenus par un groupe de personnes affairistes pour des raisons jusqu’à présent inexpliquées. Tout ce que nous avons entendu dire comme alibi c’est : ‘’Le Maire est difficile, il ne signe pas les papiers’’.
A nous de leur poser la bonne question : entre une fille facile et une fille difficile, laquelle on doit croire ou épouser ?

Notre seuls crime et délit c’est parce que : Nous avons voulu tout simplement respecter et faire respecter les lois du pays et nos valeurs cardinales. Nous avons voulu protéger Boffa pour les Boffakas. Nous avons voulu défendre les droits et intérêts des populations qui nous ont élu par confiance.

Mais :
Quand nous avons interdit et règlementé la vente massive de 100 à 300ha de nos terres pour protéger l’avenir de nos enfants et éviter la construction anarchique ainsi que les conflits domaniaux ; ils ont dit que, le Maire, lui il a l’argent. Ils ont révolté les gens contre nous et continué à vendre nos domaines dans la pagaille totale;
Quand nous avons engagé la récupération des domaines spoliés de l’Etat ; les occupants nantis de ces domaines ont donné de l’argent pour nous combattre ;

Quand nous avons engagé la délimitation et la construction de la Clôture du siège de la Mairie, ils nous ont attrait en justice ;

Quand nous avons règlementé la délivrance de certificats de Résidence pour protéger l’emploi des fils de Boffa dans les Sociétés minières évoluant à Boffa, ils nous ont critiqué et ils ont continué à vendre les photocopies de certificats de résidence aux étrangers.

Quand nous avons exigé aux Sociétés Minières installées à Boffa, de signer avec nous, les Conventions de Développement Local en vertu de l’article 130 du Code Minier afin de respecter les droits et intérêts des populations impactées : le Contenu Local, paiement de 0,5% de leurs chiffres d’affaires, emploi des jeunes, Construction du Centre de Formation etc…

Certains Imams se sont associés aux jeunes manipulés ,pour aller voir M. le Préfet pour nous exiger de signer le Contrat, ‘’même s’il n’est pas bon pour Boffa’’ selon eux .

Quand nous avons fait les démarches avec les jeunes loyaux et obtenu la signature d’un protocole de 12 points portant sur : la récupération de tous les Contrats Communautaires, les Postes des cadres, la construction d’un centre de formation ………. En faveur de nos citoyens.

A la fin de processus, ils nous ont écarté, insulté, accusé, barricadé nos bureaux, séquestré les élus, brûlé le drapeau, détruit les statues, volé les équipements et installé les milices dans les locaux de la Mairie, afin de gérer cette opportunité inespérée, en faveur de leurs intérêts égoïstes seulement , au détriment de la majorité des populations , au et au su de toutes les autorités de Boffa.

Quand nous avons envoyé la commission finance à Balandougou pour recenser une société installée là bas depuis 12 ans, dont le portail est toujours fermé et elle ne paye pas de taxes, les autorités ont appelé pour empêcher l’accès et le lendemain elles ont envoyé une pick-up des services de sécurité pour garder les lieux. Au même moment, le siège de la mairie, bâtiment de l’Etat était illégalement occupé par des délinquants.

Quand nous avons commencé la construction d’un Hôtel et d’un Restaurant Moderne à Boffa (R+2) digne de nom ,qui n’existe pas à Boffa pour soulager les visiteurs ; ils ont pris un Bulldozer pour aller le détruire publiquement ;

Quand nous avons acheté un camion restaurant mobile avec un escroc, pour soulager les nécessiteux, ils sont partis défendre l’escroc à la justice.

Quand nous avons demandé aux jeunes qui ont bénéficié nos aides et assistances pour obtenir le contrat de Transport de Mines et qui ont gagné des milliards de francs, de présenter leur bilan à toute la jeunesse ; ils ont révolté les populations avec des mensonges contre nous, pour venir jeter des cailloux sur nos bureaux ;

Quand nous avons demandé aux jeunes qui ont détourné les biens sociaux appartenant à toute la jeunesse de Boffa : (machines à fabrique de briques, de moto, de téléviseur, de groupe électrogène etc…), ils sont allés sur les réseaux sociaux, pour nous décrédibiliser ;

Quand nous nous sommes rendus compte de malversations de certains Conseillers Communaux et Cadres de l’Administration, ils ont formé un front contre nous, pour nous affaiblir.

Quand j’avais perdu mon oncle à Conakry, ils ont bloqué la Route Nationale pendant deux (02) jours en invoquant un prétexte fallacieux de revendication de courant électrique ; alors qu’en réalité, c’était pour m’empêcher d’aller enterrer dignement mon père. Ils ont fouillé tous les véhicules de passage en me cherchant vainement, peut être, pour me tuer.

‘’Wa Djal na minbainy Ayedihin Sadan
Wa min Khal fihin Sadan. Fa akh Saynahoun La youbssirouna’’ Sourate 36 Ya. Sin, verset 9.
‘’Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux’’ ;
Nous les recouvrirons d’un voile : et voila qu’ils ne pourront rien voir. »

Comme ils n’ont rien trouvé comme argument pour m’atteindre, ils ont commandé une mission d’inspection du Ministère des Finances pour nous accuser de détournement à la Mairie.
Et comme la Mission n’a rien trouvé pour nous incriminer, ils ont défoncé la porte de notre bureau pour prendre tout ce qu’ils voulaient, en inventant une histoire de vol.

Mais tout s’est passé devant Dieu.
Et c’est Lui qui a révélé dans le Saint Coran : Sourate 5 : Al-Ma-idah (La Table servie), verset 64 : ‘’Kounlama, aw Gadou Naran LiLharbi Atfaha Allahou’’
‘’Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint’’.

Nous, notre famille et tous ceux qui défendaient la vérité , avons été insultés, frappés, agressés, menacés, accusés pendant des mois et des années.
Aucune autorité politique, administrative, militaire, religieuse ou morale de Boffa et du pays, n’a protégé l’institution légalement établie à la Mairie de Boffa (sauf Elhadj Sekhouna SOUMAH et le bureau des ressortissants de Boffa à Conakry). Bien qu’elles étaient toutes informées par écrit. Certaines ont même joué le rôle de complicité active, d’autres de complicité passive.

Pendant ce temps, Boffa a perdu des opportunités énormes pour son développement qui était bien amorcé.
Certains fils de Boffa ont appuyé les étrangers prédateurs dans cette mésaventure inadmissible et vexatoire.

– Aujourd’hui, aucun fils de Boffa n’occupe un bon poste de responsabilité dans les Sociétés Minières à Boffa, les fils de Boffa ne sont que des simples gardiens de nuit. Et aucun n’a obtenu un bon contrat communautaire pour valoriser Boffa.
Ce sont ces autorités complices et prédatrices , qui ont des contrats de transports, de restauration…et qui emploient leurs parents dans les sociétés minières à Boffa.

-Aujourd’hui, Boffa n’a pas d’électricité, n’a pas d’eau, n’a pas d’hôpital digne de nom, n’a pas d’école clôturée, n’a pas de centre de formation, n’a pas d’hôtel, n’a pas de restaurant digne de nom, n’a pas de pharmacie, n’a pas de terrains de sports… Tout manque à Boffa, malgré toutes les ressources gigantesques exploitées et exportées.
Tout ce qui était dans le protocole signé ; rien n’a été respecté à la satisfaction des populations de Boffa.

On se pose la question, comment réveiller la conscience collective de toutes ces victimes endormies ?
Leur seule mission désormais, c’était de se débarrasser de Maitre Saidouba Kissing CAMARA, le Maire, leur principal obstacle, pour bien piller les ressources de Boffa. Et c’est qui fut fait.

Pour Dieu, nous, nous avons tout pardonné. Pour nous, Dieu est le meilleur juge. Mais InshaALLAH, nous n’abandonnerons jamais Boffa pour qui que ce soit et pour quelques raisons que ce soient. Aujourd’hui, nous changeons juste de Position dans notre Maison Commune (Boffa), de Poste de chef de famille au poste de gardien de famille.

Certainement, les auteurs de ces désagréments se rendront compte de leur forfaiture un jour, comme Dieu a révélé dans le Saint Coran, sourate 50 (Kaf) verset :22 ‘’Fakasfouna, Anka, Khita Aka, Fabassaro ka, Alyaw ma Hadidoun’’ Tu restais indifférent à cela. Et bien, nous ôtons ton voile ; ta vue est perçante aujourd’hui’’.
Chers frères et sœurs de Boffa, qu’il n’est pas superflux de rappeler ou d’informer que :
Les Conseillers Communaux ne reçoivent pas de Salaire ;
La Mairie de Boffa ne peut pas mobiliser plus de trois millions (3.000.000GNF) de francs guinéens par mois en terme de ressources propres. Les citoyens ne payent pas les taxes. Même les Commerçants qui occupent les magasins au Marché, ne payent que 15 mille francs guinéens seulement par mois.

La Commune Urbaine de Boffa n’a pas une mine en exploitation sur son territoire présentement comme les autres Communes de la Préfecture.
Les Mines, l’Électricité, l’Eau, l’Emploi, ne sont pas dans les domaines de Compétence des Mairies, selon le Codé Révisé des Collectivités Locales. Donc on ne peut pas exiger au Maire, l’emploi, l’électricité et l’eau, ainsi que la gestion des Mines.
Il faut reconnaitre que l’Etat guinéen n’a versé qu’une seule subvention à notre Commune ce , depuis 2019, durant toute la mandature.

Enfin, la Commune Urbaine de Boffa n’a bénéficié qu’un montant de 142 millions de francs guinéens seulement sur 5 milliards FG du fond FODEL, payés par ALUFER à titre de 0,5% de son chiffre d’affaires (Parce que le projet minier ALUFER n’impacte pas beaucoup les Populations de la Commune Urbaine de Boffa).

Ce montant existe toujours dans votre compte à l’Agence de la BCRG à Boké.
Les autres sociétés comme CHALCO, SPIC…n’ont rien payé à titre de fond FODEL à notre connaissance, pendant ce temps, depuis plusieurs années elles exportent intensément nos ressources avec la complicité des autorités, sous nos regards impuissants.

Nonobstant toutes ces pertes et ces difficultés, vos mandants ont posé quelques actes importants et avaient des projets en perspectives qu’il faille mettre à votre connaissance aujourd’hui. C’est vrai, tout n’a pas été rose, mais tout n’est pas aussi mauvais.

Après avoir effectué un état des lieux alarmant sur le personnel et sur les infrastructures de la Commune à la prise de fonction, nous avons procédé :
-Au recrutement des jeunes de Boffa pour appuyer l’Administration Communale, que nous avons payé de nos fonds propres pendant plusieurs mois ;
-A l’achat des signes de souveraineté : Badges, écharpes, drapeaux, photos pour les Conseillers, le personnel et tous les locaux de la Mairie ;
-A l’achat des équipements de bureaux ; ordinateurs, imprimantes, photocopieuses, caméras ; téléphones, interphones etc… ;
-A la Rénovation et équipement de la grande salle de Conférence en grande table, bureaux, chaises, fauteuils, tapis, téléviseurs, frigidaires, pupitre, micros , drapeaux, photo PRG etc… ;
-A la rénovation et à l’équipement du bureau de Maire : porte d’entrée, moquette, tapis rouge, table de réunion, bureau, armoire, fauteuils, climatiseurs, frigidaire, tv, rideaux, ampoules lustres, salle de bain etc… ;

– A la rénovation et à l’équipement des bureaux du Secrétaire Général, de la Directrice de Cabinet, de Receveur, des Vices-Maires, des Commissions de travail et tous les locaux de la Mairie : en peinture, électricité, fauteuils, bureaux, ordinateurs. Le tout pour un montant estimé à près de 800.000.000 GNF, dont 90% du fond propre du Maire.
-A la rénovation de tous les trois (03) blocs administratifs de la Mairie et la Clôture : en achetant les briques à Conakry, des grilles et de portails commandés en Chine, le tout pour un montant près de 300.000.000 GNF dont 70% est le fond propre du Maire.

-Nous avons fait dix (10) Forages dans les Quartiers, Districts et autres Communes : à Kalèguètè (Lakhata), à Neribounyi ( kossinssing ), à Kissing,
(Waliah), à Thia centre, à la Mosquée centrale de Boffa ( Bolonde 1), à Tambony (Dominghia), à Fanyéta (Sekhèbadé), à Yimmaya, , à Lisso et à Koba, en plus les 3 autres du Marché Moderne ( Bolonde 1et Almamya 1) et du port de Boffa (projet FICOL), et les 2 autres offerts par le M. Ministre Gabriel Curtis à Lisso et à Boffa.
Tout pour un montant total estimé à près de : 800 millions de francs guinéens.

-Par ailleurs, avec le fond ANAFIC, nous avons réalisé : deux (02) Ecoles à Sakama et à Yènguèyah et un Poste de Santé à Lonking ;
-Avec le fond du projet FICOL : de l’AFD, du fond d’Equipement des Nations-Unies, de la Charente Maritime Coopération, nous avons réalisé : un débarcadère à Waliah avec plusieurs autres infrastructures, un Port de pêche à Boffa centre, Almamya avec plusieurs infrastructures et un marché moderne à Bolondé : une Usine de Glace, des magasins, des toilettes, du forage etc…
-Avec la Banque Islamique de Développement (BID), nous avons réalisé : l’extension, la reconstruction et l’équipement du Centre de Santé Moderne à Bolondé 2 dans Boffa centre.
-Avec les Ressources Propres de la Commune, nous avons réalisé : 1 Poste de Santé et un Kit d’électrification villageoise à Khatia.

Sur le plan de la Coopération décentralisée :
Nous avons créé avec nos collègues Maires de la Préfecture de Boffa, notre Association ‘’Intercommunalité’’ dès le début de notre mandature. Nous avons été élu Président de l’intercommunalité par nos pairs. Nous avons tenu plusieurs réunions à Boffa et dans les autres communes pour fédérer nos opportunités.
Nous avons participé activement à la relance des activités de l’Association Nationale des Communes de Guinée (ANCG). Lors de son Assemblée Générale tenue à Conakry, nous avons été élu 1er Vice-Président par les 362 Communes du pays.

Nous avons fait la demande pour adhérer à la grande organisation : Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), présidée par Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris.
Nous avons participé à ces travaux à nos frais.
Nous avons reçu une importante délégation du Département de la Charente Maritime de France et de la Mairie de Marrans (le Président, le Vice-Président, le Maire et quelques Conseillers), qui se rendent à Boffa chaque année et cela depuis plusieurs années pour voir les projets de développement que nous avons en commun.
Sur invitation, nous nous sommes rendus en France pour rencontrer nos partenaires du Département de la Charente Maritime Coopération et le Maire de Marrans avec lequel la Mairie de Boffa est jumelée.

A l’association, nous avons rencontré les élus de la Communauté de RE , leur Intercommunalité et visité les systèmes de gestion des déchets et visité les marais salés.
Sur invitation, nous avons assisté aux élections des membres du bureau des Ressortissants de la Basse-côte à Paris, France.

Sur invitation du Président élu des Ressortissants de la Basse-Guinée aux États-Unis, nous avons assisté à l’installation des membres du bureau à Washington.
Par la suite, ladite Association nous a offert un contenaire de matériels médicaux pour nos structures de santé que notre sœur, Madame Aissata ARIBOT nous a aidé pour les frais de dédouanement.

Nous nous sommes rendus à Paris, en France pour rencontrer : le Maire du 18ème Arrondissement, le Maire de Bobigny et certains hommes d’affaires et Présidents des ONG pour signer des conventions de coopération de développement de Boffa ; notamment : exposition des produits artisanaux et agricoles dans le marché de château rouge et d’échanges des jeunes volontaires dans le cadre de la réciprocité.

C’est pourquoi, plusieurs jeunes français et françaises sont venus séjourner dans notre Commune.
Et nous aussi, nous avons envoyé quelques jeunes en France, dans le cadre de cette réciprocité.
9- En Côte d’Ivoire, à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’AIMF, nous avons rencontré les représentants de certaines Banques et ONG qui voulaient nous assister pour le financement des projets environnementaux, surtout avec la dégradation environnementale à Boffa par les Sociétés Minières.

On avait plusieurs projets en vue notamment :
-le 2ème projet FICOL pour réaliser : 3 autres ports de pêche aux îles, Etudes de faisabilité étaient finies et le financement était presque obtenu.
-Un forage moderne : à Lakhata (financé par une ONG) ;
-La construction : d’un Musée Communal, la Maison des femmes, la Maison des Jeunes et un grand Stèle de Rio Pongo, symbole de notre ville BOFFA, d’un Hôtel des Pèlerins Chrétiens y compris un parking et un marché pour eux.
-Aménagement : des Sites touristiques et négriers, ainsi que tous les carrefours de la ville.
NB : Tous les détails se trouvent dans le document : Bilan et Perspectives ci-joint.

C’est le lieu de remercier tous ceux qui nous ont assisté dans l’accomplissement de ce travail notamment les Partenaires : Charente Maritime Coopération (CMC), Agence Française de Développement (AFD), Fond d’Equipement des Nations-Unies (FENU), l’État Guinéen et certains dignes fils ressortissants de Boffa.
Nous aurions fait plus, mais malheureusement nous n’avons pas eu le temps nécessaire. Nous savons votre attente était plus, mais hélas !
Sans doute que vous le savez bien, votre fils, élu Me Saïdouba Kissing CAMARA et son équipe n’ont rien ménagé pour le développement de Boffa.
Il a fait un don de soi. Il a abandonné sa famille, son travail, ses postes de responsabilités, ses avantages à Conakry pour se consacrer davantage à sa ville natale, Boffa, sans aucun salaire ou traitements.

Il a investi plus de : 1,5 milliards de francs guinéens de ses fonds propres, pour le rayonnement de sa ville, Boffa. Et cela, sans demander aucune contrepartie, ni aucun remboursement.
Tout ce qu’il a investi ici, c’est pour Boffa.
Pour votre gouverne, Maître Saîdouba Kissing CAMARA ne réclame rien de ses investissements personnels, ne réclame rien de ses biens personnels ici à la Mairie. Tout est pour Boffa et pour lui rien de trop pour Boffa.

Chers frères et sœurs de Boffa, comme vous le savez, vos serviteurs ne sont que des êtres humains et aucune œuvre humaine n’est parfaite. Il est évidant que pendant notre mandature et dans l’exercice de notre mission, nous avons causé du tort par nos propos ou par nos actes posés à certains d’entre vous, volontairement ou involontairement. C’est pourquoi, au nom de tous les collaborateurs et à mon nom personnel, nous vous présentons nos sincères excuses et nous vous prions de nous pardonner à cause de notre Créateur ALLAH.

Notre seule intention était de vous servir dans le bon sens.

 

Je ne saurais terminer ce discours, j’allais dire ce Réquisitoire, sans louer le SEIGNEUR.
Dieu d’Abraham, Dieu de Youssouf, Dieu de Moussa, Dieu de Issa, Dieu de Mohamed (PSL), mon Dieu.
Dieu qui m’a comblé de sa bonté, de sa protection et de sa bienveillance.

Dieu qui m’a tout donné et qui m’a honoré.
Dieu qui m’a envoyé en mission à Boffa de par sa volonté et qui m’a aidé à accomplir ma mission.
Je crois en toi mon Dieu et en ta parole : ‘’Fa inamal oussri Youssouran
Ina mall oussri youssouran’’ Sourate 94 (l’ouverture), verset 5 et 6.
‘’ A côté de la difficulté, est, certes, une facilité ‘’ !
‘’A côté de la difficulté, est certes, une facilité !
Aussi, permettez-moi de remercier mes parents pour m’avoir donné la vie et inculqué une éducation avec des valeurs humaines, religieuses et coutumières.

A ma très chère brave et tendre épouse, et à toute ma famille pour leur attention.
Et enfin, toute ma gratitude infinie à tous ceux ou celles, qui m’ont cru, qui m’ont soutenu et qui m’ont accompagné, dans ce douloureux pèlerinage.
A vous tous, grand MERCI
Que Dieu bénisse Boffa et les Boffakas.
Fait, le lundi, 1er Janvier 2024

Votre Serviteur
Maître Saïdouba Kissing CAMARA

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,800AbonnésS'abonner

Derniers articles