21 C
New York
lundi, mai 20, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Mory Traoré : ‘’Nous allons utilisé toutes les voies de recours pour nous faire entendre »

Le bras de fer opposant le bureau national de l’Union nationale des orpailleurs de Guinée (UNOG) a un groupe de jeunes dissidents regroupés au sein de l’union nationale des jeunes orpailleurs de Guinée (UNAJOG est loin de connaître son épilogue. A quelques mois de la tenue du congrès électif de l’UNOG pour renouveler le bureau exécutif, les membres dissidents sont monté au créneau à travers une conférence de presse qu’ils ont organisé ce samedi, 06 mai à Conakry pour dénoncer les manœuvres du bureau sortant pour se maintenir à la tête de la structure.

 

A en croire Mory Traoré, président de l’union nationale des jeunes orpailleurs de Guinée l’équipe de Koïta veut organiser des élections de façon unilatérale pour coûte que coûte renouveler son mandat a la tête de l’Union nationale des orpailleurs de Guinée.

« Il faut qu’on ensemble de mettre en place commission électorale qui va définir a la fois le chronogramme mais aussi l’échéance électorale. Normalement chez nous, c’est une élection qui se passe en cascade dont l’élection préfectorale et l’élection nationale. Donc on doit d’abord définir laquelle des élections il faut commencer et comment ça doit se passer. Je pense tout ça là c’est dans la discussion mais ils ne peuvent pas nous mettre devant un fait accompli. On nous dit d’aller a une élection dont tout a été déjà organisé pour gagner. Donc nous ne sommes pas d’accord et nous sommes venus pour attirer l’opinion nationale et internationale par rapport à ça », indique le Mory Traoré avant de dire qu’ils s’opposeraient à cette velléité du bureau sortant par tous les moyens légaux.

« Nous avons déjà écrit une lettre qu’on va adresser aux autorités à savoir le Ministère des mines et le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et même le Directeur du BNE. Donc nous allons nous faire entendre à travers une lettre qu’on écrit pour les alerter. Nous voulons que la transition se passe dans un climat apaisé et qu’on ne doit pas laisser la place à la distraction et même aux velléités des gens. Nous allons utilisé toutes les voies de recours pour nous faire entendre. D’ailleurs la loi confère des voies de recours a tout citoyen, nous sommes des bons citoyens nous  »allons pas aller a l’encontre du droit positif guinéen. Mais ce que la loi nous confère nous allons usé de ses droits pour faire entendre », a-t-il martelé.

L’union nationale des jeunes orpailleurs de Guinée accuse également l’équipe de koïta de mauvaise gestion et son inaction pour atteindre les objectifs de l’UNOG. Elle se dit déterminé a faire en sorte qu’il ait changement au sommet de la structure.

« Nous reprochons la gestion unilatérale du bureau national de l’Union nationale des orpailleurs de Guinée, de l’inaction des activités qui doivent être mené. Quand vous prenez le statut, vous verrez sans ambages les objectifs qui sont assignés a l’UNOG. Et parmi ces objectifs aujourd’hui vous allez voir aucun n’est encore atteint. En tout je mets quiconque en défi pour nous montrer ce qui a été fait depuis la mise en place de leur bureau. Donc nous sommes là pour que le bureau change parce que les choses doivent changer. Nous reprochons au bureau le non respect du contenu du statut et nous voulons que les choses changent et que la gestion se fasse de façon transparente et non pas dans l’opacité », fustige Mort Traoré, président de l’UNAJOG.

Facinet Camara 620794714.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,800AbonnésS'abonner

Derniers articles