21 C
New York
lundi, mai 20, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Ratoma : la ministre Diaka Sidibé lance les premières épreuves de l’examen d’entrée en 7ème année !

Session 2023, l’examen d’entrée en 7ème année a démarré ce lundi 5 juin sur toute l’étendue du territoire national. Ici dans la commune de Ratoma, c’est la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de l’innovation Dr Diaka Sidibé qui a lancé les premières épreuves au Centre Kipé II en compagnie du DCE de ladite commune et son collègue ministre de la sécurité Bachir Diallo.

 

Le premier responsable de l’éducation de cette commune, estime que tout est prêt pour la réussite de cet examen.

 

« Nous avons 67 centres dans la commune de Ratoma avec un effectif de 30.609 candidats dont 16.002 filles. Dans les dispositions nous avons commencé par la restitution du rapport synthèse de l’atelier préparatoire dans lesquels il y’a eu des recommandations et ensuite nous sommes passés à la prestation de serment des chefs de centre, qui à leur tour devrait faire passer le message aux surveillants. Chaque surveillant à une fiche d’engagement dans laquelle juridiquement il est engagé en cas de déviance. Si un surveillant ou un élève est pris en flagrant délit, il sera exclu. » a indiqué Christophe Lamine Kadouno DCE de Ratoma.

Avec le slogan ‘’Tolérance Zéro’’, Dr Diaka Sidibé demande aux candidats de redoubler d’effort afin de réussir à cet examen.

« C’est avec un grand honneur pour monsieur le ministre d’État et moi-même de prendre part à cette mobilisation du gouvernement afin de lancer les sujets des examens nationaux en commençant par l’examen d’accès au collège, le CEP. Donc aujourd’hui au niveau de l’école primaire Kipé 2, nous avons lancé le message du gouvernement, vous n’êtes pas sans savoir que depuis l’avènement du CNRD à sa tête le Colonel Mamadi Doumbouya, l’excellence est prônée dans le système éducatif guinéen, donc nous avons profité de cette occasion de lancement des examens pour lancer un message à ces jeunes qui compatissent aujourd’hui pour qu’il y ai de la sérénité, de la quiétude, de l’éthique et de la déontologie. Nous nous sommes également adressés aux encadreurs, mais aussi aux surveillants pour que ces examens nationaux session 2023 soit une pleine réussite dans tous les centres d’examens de Conakry et à l’intérieur du pays », a conclu Dr Diaka Sidibé, au micro lerenifleur224.com.

Fatalainfos.com.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,800AbonnésS'abonner

Derniers articles