21 C
New York
lundi, mai 20, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Culture : Sékou Sagno dédicace son livre intitulé Guinée-Angola, témoignage historique de la guerre civile

Dans le cadre de la 16ème édition des 72 heures du livre, Commandant à la retraite, Sékou Sagno a dédicacé ce mercredi, 24 avril 2024, son ouvrage intitulé Guinée-Angola témoignage historique de la guerre civile. La cérémonie a mobilisé des parents, proches et des collègues anciens combattants de l’écrivain au Centre culturel Sory Kandia Kouyaté. Dans ce livre édité par l’harmattan Guinée, le Commandant à la retraite, vétéran de la guerre civile d’Angola déclarée au lendemain de son indépendance en 1975 retrace les vécus des contingents militaires guinéens sur le champ de bataille qui opposait des groupes rivaux angolais.

 

Devant les médias, l’auteur du livre Guinée-Angola témoignage historique de la guerre civile est revenu sur ses motivations a écrire cet ouvrage.

« J’ai pensé à écrire ce livre depuis que nous sommes venus de l’Angola. Je me suis dis qu’il faut mettre à la disposition de nos forces armées, au peuple de Guinée un livre qui relate les efforts que l’armée guinéenne a fournit pour la libération de l’Afrique. Il y en a plusieurs pays mais puisque j’ai participé à l’offensive de l’Angola c’est pourquoi pour le moment j’ai parlé de l’Angola. Et je l’ai écrit dans un contexte purement historique pour les générations parce 1976 est déjà une année qui est une histoire pour d’autres. Nous avons vécu, c’est dans ce contexte que j’ai écris ce livre pour l’éternité et pour mon peuple de Guinée », souligne Sékou Sagno avant d’expliquer le contenu de son livre.

« On peut retenir de ce livre l’histoire très palpitante des deux peuples, de la Guinée et de l’Angola. La Guinée s’est envolé pour aller libérer l’Angola quand ce pays était dans les difficultés après son indépendance. Vous vous souviendrez que l’indépendance de l’Angola a été proclamé le 11 novembre 1975. Et dès la proclamation de l’indépendance le soir la guerre a commencé par des rivaux, par des partis où les dirigeants ont lutté ensemble pour libérer l’Angola de la colonisation. La notion de pouvoir, la notion de civilisation a été abandonnée par les esprits belliqueux qui voulaient que chaque fraction commande le pays. En bref c’est l’histoire que relate le livre mais ce n’est pas tout ce livre relate assez de choses. Il y a des chapitres qui parlent de la guerre, la dérive en Angola, comment la guerre s’éclate dans un pays, comment il faut l’éviter. C’est la raison que chacun lise ce livre. Quand vous lisez ce livre vous verrez vous guinéens votre patriotisme pour l’Afrique, ce que vous avez fait pour ce continent. Nous qui avons vécu en tant que soldat on sait même a Bissau ici pour les gens qui sont de Boké, de Gaoual…, ils savent ce que l’armée guinéenne a fait pour la Guinée Bissau. C’est à cause de ça d’ailleurs que le colonialisme portugais a perpétré l’agression contre la Guinée parce qu’il fallait éteindre la Guinée, il fallait éteindre son régime parce que le régime guinéen était pour la libération de tous les pays africains », a-t-il indiqué.

Le désormais écrivain Sékou Sagno a profité de l’occasion pour envoyer un message présent à l’armée guinéenne. Il a par ailleurs encourager les jeunes générations à rester focus sur sa mission qui est là défense du peuple et de ses intérêts.

« Le message que j’ai en tant que guinéen d’abord et en tant qu’instituteur et ancien combattant c’est de donner toujours le courage à l’armée guinéenne de rester sereine dans ses activités de défense du peuple de Guinée et ses intérêts. Il y a le peuple qu’il faut d’abord défendre mais aussi ses intérêts ici en Guinée l’intérêt du peuple c’est la démocratie et la liberté. Que l’armée guinéenne reste comme elle était qu’elle reste comme avons été. J’encourage les jeunes à rester très combatif mais pour le peuple de Guinée et pour sa démocratie », a lancé Sékou Sagno.

Présent à cette cérémonie, Sébastien Fernandez chargé d’affaires à l’ambassade d’Angola en Guinée a rendu un hommage au peuple de Guinée l’anglais. Il a ensuite indiqué que la République d’Angola est très reconnaissante du soutien que la Guinée a apporté à son pays pendant la guerre civile de 1975.

« Aujourd’hui c’est un grand jour pour rendre hommage au peuple de Guinée et le peuple angolais. Parce que c’est important de dire aux nouvelles générations l’importance que le feu Ahmed Sékou Touré, le feu Antonio Agoussenett la vision stratégique panafricaniste. On était dans le temps de la guerre froide quand la Guinée a pris la décision d’envoyer certains militaires pour aider la République de l’Angola. Et nous sommes très reconnaissants de ce geste du président Ahmed Sékou Touré. Ça démontre les liens historiques entre l’Angola et la Guinée et les grandes valeurs ajoutées du président Ahmed Sékou Touré pour sa vision panafricaniste qui nous manque beaucoup aujourd’hui. Quand un pays envoie ses fils pour mourir dans un autre pays à cause de la révolution ça veut dire beaucoup de choses, on est très reconnaissant pour ça, on reconnait les valeurs que les guinéens a envoyé pour soutenir la révolution en 1975 parce qu’il y avait plus de 500 militaires guinéens. Il y en a qui ont été blessés d’autres sont morts et l’Angola reconnaît ce geste », a-t-il indiqué.

Colonel a la retraite Mory Condé, un autre vétéran de la guerre d’Angola a remercié son collègue d’avoir immortaliser leur participation à ce conflit. « Ce que Sékou Sagno a fait pour nous on ne peut que lui être reconnaissant. Le fait de penser avec certains camarades de nous faire ce livre là on le remercie beaucoup pour ça », a-t-il mentionné.

 

Facinet Camara.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,800AbonnésS'abonner

Derniers articles