21 C
New York
lundi, mai 20, 2024

Buy now

spot_imgspot_img

Rififi dans l’orpaillage : Oumar Diawara de l’UNAJOG ne veut plus de Tidiane Koïta à la tête de l’UNOG !

L’Union nationale des jeunes orpailleurs de Guinée (UNAJOG) a, au cours d’une conférence de presse dénoncé la volonté de Tidiane Koïta et son équipe de s’éterniser à la tête de l’Union nationale des orpailleurs de Guinée (UNOG). Cette sortie intervient à quelques mois de la tenue du congrès de l’UNOG pour renouveler son bureau exécutif. A en croire Oumar Diawara PDG de la société Diawara Gold Mining et vice président de l’UNAJOG l’équipe dirigeante actuelle de l’UNOG, a échoué sur tous les plans et n’est plus crédible a ce poste.

 

Il affirme que depuis l’installation de l’équipe de Tidiane Koïta la structure n’a connue aucun progrès, les objectifs assignés a leur bureau n’ont pas été atteint.

« On veut un changement, on a un président qui était là, qui s’appelait Tidiane Koïta à la tête de L’UNOG avec l’ensemble des membres du bureau des Orpailleurs de Guinée qui ne font pas ce que les Orpailleurs veulent. Alors nous avons demandé notre droit qui est tout simplement de nous entendre et prendre les précautions qui vont dans l’intérêt général de la nation et des Orpailleurs, chose qui n’est pas faite. Donc nous sommes tous des citoyens, nous avons le droit et le devoir. Le droit c’est de revendiquer ce que nous avons comme droit et le devoir de faire en sorte que le pays là change dans l’intérêt général des Orpailleurs de Guinée que nous sommes. », indique Oumar Diawara.

Le vice-président de l’UNAJOG accuse le bureau de Tidiane Koïta de mauvaise gestion et de gestion unilatérale de l’UNOG. Oumar Diawara ensuite déclare que l’équipe dirigeante de cette structure refuse catégoriquement de présenter l’état financier, chose qui serait contraire au statut et règlement intérieur de l’UNOG.

« Nous avons demandé à Tidiane Koïta de faire le bilan de sa gestion de deux ans huit mois, chose qui n’a pas été faite. Nous avons aussi demandé conformément au statut qui nous a fait circuler, de travailler avec les statuts dont les orpailleurs ont décidé de l’élire qui constitue des bonnes conduites et règlement intérieur. Dans le même statut stipule que chaque trimestre il y a trois commissaires au compte qui doivent être là pour faire le bilan et informer à la nation Guinéenne qu’est-ce qui a été fait, qu’est ce qui doit être fait , quels sont les projets des orpailleurs de Guinée. Ces choses n’ont pas été faites. C’est ce qu’on demande, de nous faire le bilan. Quand on parle de bilan c’est pas ce qui l’appartient mais qu’est ce qui est là pour les orpailleurs de Guinée ? Qu’est ce que le bureau fait ? Qu’est ce que le bureau envoie? Quel est le projet du bureau face aux Orpailleurs de Guinée ? », souligne le vice-président de l’UNAJOG.

Facinet Camara 620794714.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,800AbonnésS'abonner

Derniers articles